Valorisation de la fonction d’instructeur : état des lieux

Anouk LEPINOY

Le Flash Défense 2021-02 annonçait diverses initiatives visant à revaloriser le personnel de la Défense. La valorisation de la fonction d’instructeur en fait partie. Il est d’une importance capitale de pouvoir assurer les formations au sein de la Défense à l’avenir également.

People our priority

Au sein de HRC, la Division Développement des compétences de la DG HR, nous nous focalisons sur la formation et la motivation des formateurs. Pour garantir des formations de qualité, ils doivent disposer des moyens, formations et compétences nécessaires. Une série d’initiatives sont déjà en cours dans ce domaine comme l’introduction de la charte du formateur ou la mise en place d’un coaching et d’un encadrement méthodologique.

Dans ce cadre, le rôle de formateur doit obtenir toute la reconnaissance qu’il mérite. Ils sont, en effet, au cœur de la formation et du développement de nos futurs collaborateurs et leaders. Cette reconnaissance peut s’exprimer de différentes manières, par une allocation financière, le port d’un badge ou la fourniture des équipements nécessaires.

HRC vise, avec les gestionnaires de matériel de la DG MR, à distribuer les nouveaux moyens, comme les ordinateurs portables et le nouvel équipement, en priorité aux élèves et aux formateurs, une fois les unités opérationnelles servies. Un chef de corps peut également donner la priorité voulue aux formateurs lors de l’attribution d’un logement, l’acceptation du travail à distance ou la possibilité de suivre certaines formations.

Gestion pédagogique

La sous-section Gestion pédagogique de HRC veille au soutien des formateurs, sous la forme notamment d’un coaching pour les acteurs de la formation et en leur proposant un développement professionnel et une expertise méthodologique. Elle assure sa mission en collaboration avec les cellules qui, au sein des écoles, sont chargées de la méthodologie et de la didactique.

Charte du formateur

En janvier 2021, la charte du formateur a été révisée et publiée. Elle décrit, d’une part, l’engagement de l’organisme de formation envers les formateurs et, d’autre part, celui des formateurs lors de l’exécution de leur tâche. Elle a pour but de créer la cohésion et un réseau pédagogique et de définir des règles communes et des valeurs partagées.

Badge formateur

La demande d’un signe distinctif spécifique pour les formateurs a également été approuvée par le CHOD en janvier 2021. Les conditions du port et la forme de celui-ci doivent encore être arrêtées. Ce sont les formateurs eux-mêmes qui détermineront à quoi ressemblera cet insigne. Un concours sera organisé pour la conception de cet insigne. Le meilleur projet remportera un prix d’environ 150 euros.

Allocation d’instructeur

La DG HR travaille à l’élaboration d’un concept pour l’octroi d’une allocation aux instructeurs. Dans ce cadre, les différentes parties prenantes seront consultées. Il reste encore du travail à effectuer tant sur le plan réglementaire que sur le plan de la gestion. Les conditions exactes de l’octroi de cette allocation doivent encore être définies. Mais nous pouvons déjà vous annoncer que cette tâche est une des priorités listées dans le plan POP de notre ministre.

Autres pistes

Dans le cadre du dossier valorisation, d’autres pistes sont également explorées telles que des points supplémentaires pour le dossier d’avancement d’un formateur, la priorité lors d’une mutation ultérieure ou du déroulement de la relève et de la désignation d’un formateur. Certaines pistes sont plus facilement réalisables, d’autres requièrent davantage de patience.

Au sein de la Défense, un pas a certainement déjà été fait dans la bonne direction en ce que concerne la valorisation des formateurs. L’objectif est dès lors de poursuivre dans cette voie.

HRM@Defence wave 3
HRM@Defence wave 3
Nouvelle convention assurances
Nouvelle convention assurances
Recrutement des Rosetta
Recrutement des Rosetta
Leadership éthique
Leadership éthique
Emma et Lucas
Emma et Lucas