Recrutement et sélection au temps du corona

Dominiek SAELENS

A la mi-mars, des mesures sanitaires strictes ont été annoncées de manière relativement abrupte par le gouvernement en vue de limiter la propagation du coronavirus. A la suite de cette annonce, la Défense a immédiatement suspendu le recrutement et la sélection. D’un coup d’un seul, il n’était plus possible de poser sa candidature, de s’inscrire aux épreuves de sélection ou de poursuivre le processus de sélection.

Confinement en pleine période d’affluence

Le recrutement et la sélection à la Défense se déroulent à l’Hôpital militaire Reine Astrid (HMRA) à Neder-over-Heembeek. Tout comme les autres hôpitaux du pays, il a été soumis aux directives strictes du plan d’urgence hospitalier. Pendant les deux premiers mois de confinement, seuls les consultations, interventions et examens urgents ou vitaux pouvaient se faire. Il était donc impossible de recevoir des postulants. Le Contact Centre Recrutement et Sélection et les 9 centres d’information de la Défense sont toutefois demeurés joignables par téléphone et courriel. En outre, le site Web et les médias sociaux ont été utilisés pour informer les jeunes sur l’état de la situation et maintenir l’intérêt pour la Défense. Les élèves de l’ERM et de l’ERSO ont réalisé de courtes vidéos pour témoigner de leur formation et de leur quotidien au sein de leur école.

La suspension du recrutement et de la sélection a coïncidé avec la période de recrutement traditionnellement la plus chargée de l’année, la période d’affluence ou “high load” en jargon du recrutement. De nombreux job days et autres événements axés sur le recrutement ont lieu au printemps. Les pop-up stores ouverts dans les centres commerciaux de Wijnegem et Liège pendant les vacances de carnaval, une grande première cette année, ont été contraints de fermer leurs portes plus tôt que prévu. Les Open Campus Days à l’ERM et à l’ERSO, prévus les 15 et 22 mars, ont été annulés. Chaque année, ils attirent des milliers de visiteurs et génèrent à chaque fois un pic de candidatures. Il en va de même pour la trentaine de job days au sein de nos unités. Par ailleurs, les stages des jeunes pendant les vacances de Pâques au Centre d’entraînement Para à Schaffen n’ont pas pu avoir lieu.

“Prêts à ….” mais avec des restrictions

La DG HR a immédiatement commencé les préparatifs pour le redémarrage. Dans ce cadre, de nombreux facteurs ont joué un rôle:

  • Le report ou non des dates d’incorporation
  • L’estimation du personnel disponible pour la sélection médicale et psychologique
  • Le calcul du nombre maximum de postulants qui pourraient être présents physiquement à l’HMRA en fonction des mesures de prévention
  • L’adaptation de l’infrastructure, …

Dès qu’il a été question d’un assouplissement des mesures, les préparatifs ont été mis en œuvre.

Il a ainsi été décidé de ne sélectionner dans un premier temps que pour les places vacantes pour sous-officiers et officiers. Le tour des places vacantes pour volontaires viendra au plus tôt à l’automne. Le recrutement et la sélection des candidats pour le cadre de réserve sont temporairement suspendus. Tout se fait en fonction de l’évolution de la crise liée au coronavirus et compte tenu des capacités de sélection et de formation disponibles. La coordination avec le monde de la formation est indispensable et se fait en continu.

Pour optimiser le nombre d’officiers de sélection disponibles, il a été décidé de ne pas faire passer certaines épreuves de sélection. Les épreuves en groupe ne peuvent pas avoir lieu dans la situation actuelle. Pour la tenue des épreuves sportives dans le respect des mesures sanitaires nécessaires, l’infrastructure disponible est insuffisante. Elles non plus ne peuvent pour le moment avoir lieu. En vue de permettre le bon déroulement de la sélection et de garantir la sécurité des postulants et des collaborateurs, diverses modifications à la législation en vigueur étaient nécessaires. Le processus de sélection a été ramené à 2 jours de sélection. La sélection médicale de base et les tests informatisés ont lieu le premier jour, l’interview et l’orientation se déroulent, quant à eux, le deuxième jour.

Les mesures nécessaires ont également été prises en ce qui concerne l’organisation pratique. Pour garantir la “distanciation sociale”, les postulants sont accueillis à différents endroits et en plusieurs vagues. Une entrée supplémentaire permet de mettre en place un plan de circulation, les espaces libres ont été transformés en salles d’attente, des mesures d’hygiène supplémentaires sont d’application telles que le port du masque buccal, la mise à disposition de gel hydroalcoolique, …. Les locaux utilisés sont régulièrement désinfectés et en cas de contact à distance rapprochée, par exemple pendant l’interview chez le psychologue, un plexiglas assure la distance. Le 11 Bn Gn a fourni le soutien nécessaire pour ce faire. Pendant un certain temps, il sera encore nécessaire de répartir le nombre de collaborateurs et de postulants présents dans les bâtiments de l’hôpital militaire. Les épreuves académiques à l’ERM et les épreuves de connaissances scolaires à l’ERSO sont également adaptées et étalées dans le temps et l’espace.

Le 4 mai, quelque 9000 personnes intéressées ont reçu un courriel du Contact Centre. Il s’agissait de jeunes qui avaient manifesté le souhait d’être tenus informés de nos places vacantes pendant notre action pop-up store, à l’occasion d’un job day ou lors d’une visite à un centre d’information. Ils ont été invités à consulter sur le site Web les places vacantes pour officiers et sous-officiers et à s’inscrire sur la base de celles-ci aux épreuves de sélection. Ils ne pouvaient s’inscrire que par téléphone du 11 au 18 mai inclus. Seules les places vacantes pour le recrutement spécial sont demeurées valides jusqu’à la date limite d’inscription initialement fixée, à savoir le 2 juin. Pour être prêts à faire face à la prise d’assaut attendue des lignes téléphoniques, le CC V&C a procédé en toute hâte à des améliorations sur les centraux téléphoniques. Entre-temps, les officiers de sélection ont reçu une formation en vue de pouvoir appliquer de manière uniforme les procédures de sélection adaptées. Dès le 11 mai, les activités de sélection ont progressivement été remises en route.

Conséquences pour 2020 et 2021

La longue interruption du processus de recrutement et de sélection mènera indubitablement à un ralentissement du recrutement. Les objectifs de recrutement pour 2020 ne seront probablement pas complètement atteints. L’annulation de nombreuses activités de recrutement indispensables à un recrutement fructueux aura une influence sur le nombre de postulants qui se présentent. Pour beaucoup, le métier de militaire est encore parfois une grande inconnue. Pendant ces activités de recrutement, nous permettons aux jeunes gens d’aller au contact des unités et du matériel et de poser des questions concrètes à des militaires qui peuvent montrer leur travail en pratique.

A l’avenir, les activités de recrutement nécessiteront, à la suite de la crise du coronavirus, une approche différente du moins temporairement. Nous devons trouver une communication créative et des événements intéressants pour un public limité. Pour le lancement de l’année de recrutement 2021 en septembre, la planification et la préparation d’alternatives visant à atteindre un large public cible sont déjà en cours. Nous mettons tout en œuvre pour faire du recrutement 2021 un succès.

HRC montre la voie
HRC montre la voie
L’ERM résiste à la crise
L’ERM résiste à la crise
La DG HR en JOPG Covid-19
La DG HR en JOPG Covid-19
Leadership serviteur
Leadership serviteur
Emma et Lucas
Emma et Lucas