La charte du formateur

Pierre MASSET

Les spécificités de la Défense font que la formation du personnel a toujours été essentielle à son bon fonctionnement. Celle-ci ne peut être de qualité que si elle est dispensée par du personnel compétent et motivé, et au sein d’organismes de formation veillant à garantir un environnement propice à l’apprentissage. Dans ce contexte, la charte du formateur est un outil visant à promouvoir la qualité de la formation grâce à un engagement réciproque entre l’instructeur et son organisme.

Au quotidien, des centaines de civils et de militaires ont pour mission de développer des compétences chez les nouvelles recrues ou chez les collègues. Par compétence, il faut comprendre un ensemble de « savoir, savoir-faire, savoir-être » que l’on peut également décliner en « connaissances, aptitudes, attitudes ». Il est à noter que si les deux premiers composants ont toujours été bien présents, l’évolution de notre société fait que le « savoir-être » a pris au fil du temps de plus en plus d’importance.

De nombreux organismes de formation ont formalisé leurs attentes à l’égard des instructeurs au travers d’un document : la « charte de l’instructeur ». Certains parmi eux y ont également intégré leurs propres responsabilités vis-à-vis des instructeurs afin de garantir un climat d’apprentissage favorable. Cela passe, entre autres, par le dialogue, un climat de confiance, un accompagnement pédagogique ou encore les moyens nécessaires.

Mais le développement de compétences ne se limite pas seulement aux écoles. En effet, la majorité des unités dispensent également en leur sein des formations. Soucieuse de généraliser les bonnes pratiques à l’ensemble de la Défense, la DG HR, en étroite collaboration avec les organismes de formation, a développé un document standardisé. Ce document, la « Charte du formateur », exploitable par tous, laisse à chacun la possibilité de mettre l’accent sur certaines spécificités. Il a entre autres pour objectif :

  • de développer un sentiment d’appartenance ;
  • de définir des règles communes ;
  • de partager des valeurs ;
  • de favoriser le travail dans un esprit de collaboration ;
  • de renforcer la cohérence des pratiques d’encadrement ;
  • de construire un climat d’établissement positif ;
  • de diminuer les tensions et les discriminations ;
  • de favoriser l’apprentissage.

Le terme formateur a été préféré à celui d’instructeur car plus générique. Le terme « instructeur » a plutôt une connotation militaire et est orienté formations de base. Or, l’objectif est bien de s’adresser à tout qui, au sein de la Défense, donne une formation : civils, militaires, dans un cadre militaire ou académique.

 

Ce document ne peut être considéré comme une finalité en soi. Il constitue l’une des pièces d’un ensemble ayant pour objectif de garantir une bonne qualité de la formation au sein de la Défense. Notons parmi celles-ci le concept de formation des instructeurs à la Défense (JISM), l’accompagnement pédagogique ou encore l’exploitation des feed-back.

La charte du formateur se présente sous un format A4 très pratique. Ce document n’a pas pour but d’enrichir un dossier personnel, mais bien d’être un outil de travail pour chaque acteur de la formation. Le recto mentionne, d’une part, les engagements de l’organisme de formation/unité vis-à-vis des formateurs et, d’autre part, ceux des formateurs dans l’exécution de leur mission. On y retrouve les principaux éléments en matière de savoir, savoir-faire et savoir être tout en y intégrant les normes et valeurs de la Défense. Le verso, quant à lui, est destiné aux spécificités de l’organisme de formation/unité. Un organisme dispensant la formation de base pourra, par exemple, y mettre en avant la notion de progressivité, alors que pour d’autres l’aspect leadership sera un élément clef.

A terme, cette charte du formateur remplacera toutes celles existantes au sein des organismes de formation et sera proposée aux unités dispensant des formations. Une directive sera prochainement publiée afin d’expliquer les modalités de mise en œuvre.

Il est à noter qu’une étude consacrée à la valorisation de la fonction d’instructeur est en cours. Il va de soi que l’octroi de mesures de valorisation décidées dans le cadre de cette étude serait conditionné par l’adhésion à cette charte du formateur.

Cette volonté d’excellence dans la formation est une condition que Socrate avait formulée comme suit : « Je m’engage à mettre toutes mes forces et toute ma compétence au service de l’éducation de chacun des élèves qui me sera confié ».

HR4U
HR4U
Examens linguistiques
Examens linguistiques
Evaluation professionnelle
Evaluation professionnelle
Authenticité et intégrité
Authenticité et intégrité
Valeurs en bande dessinée
Valeurs en bande dessinée