Quand HRC montre la voie à la Défense en période de coronavirus

Bruno VERHEIJEN

A la suite des décisions du Conseil national de sécurité du 12 mars, la vie publique en Belgique s’est arrêtée presque complètement. Toutes les formations en cours à la Défense ont également été suspendues précipitamment. Alors que le télétravail devenait partout une quasi-obligation, le monde de la formation passait autant que possible à l’enseignement à distance. Pour les formations académiques à l’ERM, cela semblait une évidence même si c’était loin de l’être. Grâce à diverses initiatives locales (1C/1Gr, CBOS, CIBE, ERSO, …), les formations moins évidentes comme la PIM ont également trouvé le chemin de cette forme moderne d’apprentissage. Pour une série de formations “mission essential”, par exemple les permis de conduire, cela ne fut toutefois pas possible. Les mesures « corona » strictes ont été transposées le plus rapidement possible en mesures applicables concrètement pour certaines formations critiques afin de continuer à bien préparer nos femmes et nos hommes pour leur départ en opération.

No more business as usual

Parallèlement à cette réponse rapide à la crise « corona », la division Développement des Compétences (HRC) de la DG HR entamait, en collaboration avec tous les organismes de formation tant de la DG HR que des Composantes, un processus de planification coordonné en vue de pouvoir reprendre, à un moment donné, de manière fluide les formations qui avaient été abruptement interrompues. Une première planification prudente était encore basée sur le mode “business as usual”. Début avril, il est toutefois vite apparu qu’une série de mesures préventives resteraient d’application pendant longtemps encore. Sur la base des analyses de risques détaillées pour toutes les phases de la gestion intégrée de la formation et avec la hiérarchie des mesures de prévention en fil directeur, tous les aspects de la reprise des formations ont été minutieusement préparés.

Les gestionnaires et les organismes de formation n’ont rien laissé au hasard tant au niveau contenu qu’au niveau organisationnel. En collaboration avec les conseillers en prévention locaux et les syndicats, un plan cohérent a été établi et a finalement été validé tant par la DG HR et les Composantes concernées que par la chaîne médicale et de prévention de la DG H&WB et COMOPSMED. Il était, en effet, très important que toutes les formations similaires utilisent un ensemble de normes communes (4m² par élève dans une salle de classe, 8 à 10 m² par élève pour le logement, …). Au niveau local, les chefs de corps ont pu les traduire selon leur situation spécifique en matière d’infrastructures et de moyens disponibles.

Ce travail titanesque a été regroupé en un scénario intégré pour les formations dans lequel figurent également une série de recommandations dans le domaine de l’enseignement à distance, les actions supplémentaires nécessaires en ELM et les éventuelles dérogations statutaires. Certaines parties des formations comme par exemple CRT – Close Range Techniques, sont tout simplement impossibles à organiser en toute sécurité compte tenu du coronavirus pendant les trajets de formation statutaires en cours.

Après l’annonce du Conseil national de sécurité du 24 avril de la reprise générale du travail à partir du 4 mai, le monde de la formation était prêt à temps pour redémarrer toutes les formations dès le 18 mai. Les priorités principales définies par le CHOD, à savoir le recrutement et la formation, ont permis la livraison en temps voulu de tous les équipements de protection collective (EPC) et individuelle (EPI) nécessaires. Grâce à notre préparation minutieuse, toutes les parties concernées étaient prêtes à laisser à HRC la gestion quotidienne de l’ensemble de la structure de commandement et de contrôle pour l’aspect formation. La collaboration unique et intense entre HRC et tous les organismes de formation permet de partager de nombreuses bonnes pratiques et de déboucher sur des solutions constructives pour des problèmes communs. Tout ceci est discuté au cours d’un “Extended Management Board” toutes les deux semaines, des décisions sont coordonnées et intégrées de manière fluide.

Et après ?

A présent que les formations suspendues ont redémarré avec succès, nous nous préparons aux formations de ceux qui seront incorporés à partir de fin août. L’approche de toute cette mission de formation est placée sous le signe de la formation de base des nouveaux sous-officiers qui se fera pour la première fois selon les nouveaux programmes d’étude optimisés. Compte tenu du double recrutement à partir de 2021, tant l’ERSO que les organismes de formation orientés filière de métiers, à savoir les anciennes écoles d’arme, devront se tenir à un calendrier très serré.

Les restrictions en raison du coronavirus, en particulier la distanciation sociale avec un impact sur l’utilisation de l’infrastructure (logement, salles de classe, …) et d’autres moyens, font en sorte que cette « opération » ne peut réussir que grâce à un effort commun de l’ensemble de la Défense. Ainsi, quelque 600 élèves du département formation militaire (DFM) de l’ERSO seront, par exemple, répartis sur plusieurs plateaux (Saffraanberg, Bourg-Léopold et Marche-en-Famenne). Cela ne pourra jamais réussir sans un appui solide notamment de la DG MR et la Composante Terre.

Cette crise du coronavirus a placé HRC et l’ensemble du monde de la formation face à de nombreux défis, mais elle a aussi créé de nouvelles opportunités. L’essor soudain de l’enseignement à distance a créé une nouvelle dynamique en matière d’apprentissage mixte (blended learning) qui continuera dans les années à venir à transformer notre monde de la formation. Le besoin d’une collaboration plus intense entre les différents ACOS, DG et COMOPS nous oblige à remettre en question les méthodes de travail et les structures existantes.

L’unité dans l’effort en vue de la reprise réussie des formations doit être un moteur pour le redémarrage progressif de l’ensemble de la Défense. Le travail déjà fourni et les connaissances acquises peuvent servir de fil directeur pour que celui-ci soit couronné de succès.

Recrutement et sélection au temps du corona
Recrutement et sélection au temps du corona
L’ERM résiste à la crise
L’ERM résiste à la crise
La DG HR en JOPG Covid-19
La DG HR en JOPG Covid-19
Leadership serviteur
Leadership serviteur
Emma et Lucas
Emma et Lucas