Coup de projecteur sur le “Leading by example” – la Vision du Leadership de la Défense

Philip Van Impe

Avez-vous déjà pris connaissance de la Vision du Leadership de la Défense? Elle a été publiée en 2017 sur l’intranet et l’Internet. Sur l’intranet, vous trouvez également un clip dans lequel des collaborateurs militaires et civils expliquent ce qu’est le leadership pour eux. Le présent article présentera de manière concise les idées maîtresses de cette vision. Mais cela ne doit certainement pas vous empêcher d’aller lire la brochure ou de regarder la vidéo.

La Vision du Leadership de la Défense est le résultat d’un processus ascendant. Elle a été développée au sein d’un groupe de travail, la Plate-forme du Leadership. Il s’agit d’un organe consultatif au sein duquel siègent quelque 20 militaires et civils, représentants des composantes, états-majors et départements d’état-major de la Défense. La Plate-forme a veillé, au fur et à mesure que les textes prenaient corps, à informer les unités des avancées en la matière. Le résultat est une vision qui fait largement consensus. Le CHOD l’a validée et en a également rédigé l’avant-propos.

La Vision du Leadership apporte des réponses aux questions suivantes: comment définissons-nous le leadership et que doivent ETRE, SAVOIR et FAIRE des leaders pour être efficaces?

Qu’est-ce que le leadership?

Le leadership peut se définir comme un processus d’influence. Il consiste à diriger, motiver, soutenir et inspirer des individus et des groupes en vue d’atteindre des objectifs communs tout en les rendant plus forts et meilleurs. Cette description comprend un aspect centré sur le relationnel et un aspect axé sur les tâches. Le leadership axé sur les tâches est centré sur l’obtention des résultats. Le leadership axé sur le relationnel met davantage l’accent sur la relation entre le leader et ses collaborateurs. Aucun des deux styles de leadership n’est mauvais. Pour être efficaces, les leaders utilisent un style qui mélange le leadership axé sur les tâches et celui axé sur le relationnel.

Ce que les leaders efficaces doivent ETRE

La connaissance de soi est le point de départ pour tout leader. Qui suis-je et quelles sont mes réactions dans certaines situations? La connaissance de soi est donc une nécessité, mais on attend davantage des leaders efficaces, à savoir la conscience de soi. Ils doivent être conscients de leurs forces et de leurs faiblesses et agir en étant pleinement conscients de leurs propres qualités et de leurs propres défauts.

La Défense attend de ses leaders qu’ils sachent ce qui est bien et ce qui est mal et qu’ils agissent en conséquence. C’est ce que l’on appelle la conscience éthique. Ils contribuent ainsi à la création d’un climat éthique qui incite les collaborateurs à suivre leur exemple. Ils développent de ce fait des valeurs personnelles qui cadrent avec les valeurs de la Défense. Les collaborateurs attendent de leurs leaders qu’ils adoptent une attitude cohérente, dépourvue de contradictions, et qu’ils fassent preuve d’intégrité en toutes circonstances. Ils veulent un leader authentique. Les leaders authentiques sont ouverts et transparents dans leurs rapports aux autres et sont respectueux. Ils ne cèdent pas à la pression externe et ne dérogent pas à leurs valeurs et à leurs normes. L’authenticité et les valeurs telles que l’intégrité, le respect et le courage moral, sont indissociables. Les leaders prennent constamment des décisions ayant un impact sur leurs collaborateurs. Ils doivent dès lors être en bonne condition physique et mentale. Les leaders en bonne condition physique et qui sont également mentalement et émotionnellement stables, supportent mieux le stress et sont moins vite fatigués. Les leaders efficaces s’entraînent dès lors en vue d’accroître leur résistance mentale et physique.

Ce que les leaders efficaces SAVENT

Les leaders efficaces savent comment diriger. Ils savent quelles sont les compétences comportementales et professionnelles dont ils doivent disposer. Ils savent quelles compétences sont suffisamment développées et celles qu’il convient encore de renforcer.

Diriger est un processus d’apprentissage continu qui repose sur deux piliers: l’expérience et le développement du leadership. Le développement du leadership se fait par le biais de formations et d’activités qui développent ou accroissent les compétences et la confiance en soi des leaders. Cela est notamment possible par le biais des formations de base et continuée, des formations complémentaires, séminaires, exercices, entretiens d’évaluation et de fonctionnement, du coaching, du mentorat etc. Se développer et contribuer au développement des autres sont des compétences comportementales importantes. Le développement du leadership est donc un must pour tous les leaders, aussi talentueux soient-ils.

Ce que les leaders efficaces FONT

Un comportement exemplaire est la forme d’influence la plus efficace. Il inspire et motive les collaborateurs, les collègues et les chefs. La devise de tous les leaders est dès lors Leading by example.

Les leaders efficaces adaptent leur style personnel en fonction de la situation par exemple la réputation, l’expérience tant des collaborateurs individuels que de l’équipe dans son ensemble, la nature des missions, … Les leaders efficaces peuvent évaluer correctement les différents facteurs. En fonction des circonstances, les leaders recherchent le bon équilibre entre le leadership axé sur les tâches et celui centré sur le relationnel. Les leaders veulent atteindre des objectifs communs. Ils analysent, prennent des décisions et sont prêts à rendre des comptes. La communication bidirectionnelle avec leurs collaborateurs est cruciale dans ce cadre. Mais les leaders veulent davantage que juste des résultats. Ils veulent évoluer avec le groupe et s’améliorer. En créant un climat de confiance mutuelle, de valorisation et d’écoute, les leaders renforcent la cohésion du groupe. Ils établissent des règles de conduite claires au sein du groupe, permettant de combattre toute forme de discrimination. De cette manière, on accorde une attention suffisante au bien-être psychosocial.

Les leaders apprennent toujours et ne sont pas parfaits. Eux aussi commettent parfois des erreurs. Pouvoir l’admettre et permettre un feed-back honnête sont les clés pour susciter davantage le respect de leurs collaborateurs et accroître la cohésion du groupe. En tant que leader, il est important que vous y réfléchissiez et que vous constatiez par vous-même où cela coince au niveau de votre propre fonctionnement et de votre efficacité. Nos collaborateurs méritent des leaders qui traduisent vraiment le Leading by example en actes!

Mesurer c’est savoir
Mesurer c’est savoir
Valeurs en bande dessinée
Valeurs en bande dessinée
Le management des compétences
Le management des compétences
La 3ième phase
La 3ième phase