BDL, bien plus qu’un simple contrat à durée limitée

Texte : Sandra Bertocchi - Photos : Jurgen Braekevelt, Ritchie Sedeyn, Daniel Orban

Depuis 2014, la Défense recrute tous les soldats et matelots dans le statut BDL (Beperkte Duur/Durée Limitée). Dans l’intervalle, c’est également le cas pour une partie de nos sous-officiers et de nos officiers. Le militaire BDL s’engage pour une carrière initiale de 12 ans. Jusqu’il  y a peu, cette durée était de 8 ans. Pourtant, le statut BDL offre bien plus de possibilités que ce que son nom laisse entendre. Grand temps donc de rappeler les grandes lignes du statut et de tordre le cou à une série de mythes.

Flux entrant permanent de jeunes militaires opérationnels

Le statut BDL est clairement beaucoup plus qu’un simple contrat à durée limitée. Il offre tout d’abord une sécurité d’emploi garantie de 12 ans. Grâce aux nombreuses possibilités d’évolution et à l’offre étendue de mesures d’accompagnement pour ceux qui désirent poursuivre une carrière ailleurs, le statut BDL constitue un solide tremplin vers une future réussite professionnelle, et ce, tant à la Défense qu’en dehors.

 

Le statut du militaire BDL est quasi identique à celui du militaire de carrière. Les différences concernent par exemple les possibilités de formation continuée. Pour le reste, ils bénéficient des mêmes droits (congés, rémunération et indemnités, …) et, naturellement, des mêmes devoirs (régime disciplinaire, régime de travail en unité, aptitude physique, …) que tous les autres militaires.

 

La carrière BDL est subdivisée en plusieurs phases. Tout comme les autres militaires, les militaires BDL connaissent une période de candidature de trois ans qui comprend la formation de base, une formation axée sur le métier ou la fonction et un stage en unité. Commence ensuite la période de rétention au cours de laquelle ils effectuent, en tant que militaires opérationnels, leur travail de manière autonome dans une fonction de base au sein d’une unité opérationnelle. La période de fin de carrière de maximum 1 an peut commencer, à la demande, au plus tôt au début de la sixième année d’engagement. Toute personne qui le souhaite bénéficie, au cours de cette période, d’un large éventail de mesures d’accompagnement qui facilitent le passage vers une carrière en dehors de la Défense. La période de fin de carrière peut aussi commencer plus tard et débute au plus tard à l’entame de la dernière année d’engagement. Mais il n’est pas nécessaire d’en arriver là. Notre objectif est de donner la possibilité aux militaires BDL de faire une carrière complète en tant que militaire grâce au recrutement interne.

Evoluer au sein de la Défense grâce au recrutement interne

Le début de la période de rétention est, pour le militaire BDL, le moment par excellence pour réfléchir à son avenir. Certains savent déjà avec certitude qu’ils veulent faire carrière à la Défense! C’est possible par le biais du recrutement interne.

 

Le recrutement interne est le terme générique qui recouvre les différentes possibilités d’évolution. Chaque année, la Défense détermine, sur la base des besoins, les options à proposer, le nombre de places vacantes à ouvrir et les métiers ou spécialités dans lesquels ces places seront ouvertes. Une note regroupant toutes les informations ainsi que les explications quant aux procédures et aux conditions auxquelles il convient de satisfaire pour participer est envoyée aux unités. Le militaire BDL qui entre en ligne de compte pour le recrutement interne reçoit également un message personnel et des briefings sont organisés au sein des différents grands quartiers. De plus, les collaborateurs HR au sein de l’unité et les gestionnaires de personnel de la DG HR assistent et conseillent les intéressés.

Le passage

Un militaire BDL qui se sent bien dans sa catégorie de personnel et qui souhaite y rester, peut participer au passage. En cas de passage, il conserve sa catégorie de personnel, son unité et sa fonction, mais passe dans le statut de carrière.

 

L’évaluation de la manière de servir jusque-là joue ici un rôle prépondérant. Elle sert en effet à établir un classement des participants. Le volontaire BDL qui est retenu pour le passage devient volontaire de carrière et peut poursuivre sa carrière jusqu’à la retraite. Avec le temps, une nouvelle participation au recrutement interne est même possible pour, par exemple, devenir sous-officier de carrière. Cela vaut également pour les sous-officiers et officiers BDL.

La promotion sur diplôme

La promotion sur diplôme peut se faire de deux manières. Soit le militaire peut évoluer vers la catégorie de personnel supérieure, par exemple de sous-officier à officier, soit il peut évoluer vers un niveau supérieur dans la même catégorie de personnel, donc de sous-officier niveau C à sous-officier niveau B. Seuls les militaires qui disposent du diplôme requis entrent en ligne de compte. Pour les militaires BDL, la promotion sur diplôme implique également qu’ils deviennent militaires de carrière et qu’ils peuvent poursuivre leur carrière jusqu’à la retraite.

Pour un volontaire BDL, un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur est demandé, indépendamment du type d’enseignement (général, technique ou professionnel).

 

Pour les autres catégories de personnel, il s’agit d’un diplôme spécifique sur la base des besoins existants de l’organisation, par exemple un diplôme de bachelier infirmier ou ICT ou un master en psychologie, … Seuls les militaires BDL qui possèdent le bon diplôme peuvent participer.

 

Pour ceux qui demeurent dans la même catégorie de personnel et changent uniquement de niveau, la manière de servir est le facteur prépondérant dans l’établissement du classement.

 

Ceux qui changent de catégorie de personnel doivent passer au sein du Service d’accueil et d’orientation (SAO) les tests psychotechniques qui sont également d’application pour le recrutement externe. La manière de servir conserve une grande importance pour le classement mais, dans ce cas, le résultat des tests psychotechniques est également pris en compte dans l’établissement de celui-ci.

Le militaire BDL qui souhaite bâtir un avenir au sein de la Défense dispose donc de plusieurs options par le biais du recrutement interne pour poursuivre sa carrière, et ce, durant toute la durée de la période de rétention.

Ou commencer à travailler ailleurs ….

Malgré les nombreuses possibilités qu’offre la Défense, il est possible que certains choisissent, pour des raisons diverses, d’explorer d’autres horizons. Cela ne signifie pas pour autant que nous les abandonnons à leur sort. Le service mobilité externe de la DG HR met en contact tous les militaires BDL qui le demandent avec le FOREM ou avec ACTIRIS pour ceux qui habitent Bruxelles. Ce service est également l’interlocuteur pour tous ceux qui ont des questions quant à la période de fin de carrière et à tout ce qui y est lié.

 

Chaque militaire BDL pourra, à partir de la 8e année de service, faire appel à un accompagnement personnalisé proposé par un bureau d’outplacement spécialisé.

 

Les militaires BDL acquièrent naturellement au cours de la période passée à la Défense une expérience considérable et une gamme étendue de compétences tant comportementales que professionnelles. Celui qui souhaite néanmoins suivre des formations supplémentaires peut obtenir un budget formation d’un montant maximum de 1850 € et un congé de formation d’une durée maximale de 120 heures.

 

Tout le monde a droit à un congé d’orientation rémunéré d’un mois. Cette période est destinée à explorer pleinement le marché du travail en postulant activement, en lançant sa propre affaire, …. Il va de soi que le militaire BDL ne doit pas être présent dans l’unité pendant ce mois.

 

Et last but not least, la Défense donne également un petit coup de pouce financier sous la forme d’une prime de reclassement. Le montant de celle-ci varie de 6 à 14 fois le dernier traitement mensuel. Plus la personne reste longtemps et plus elle contribue aux missions de la Défense, plus la prime de reclassement sera élevée. L’engagement et la fidélité sont récompensés.

HRC
HRC
Externalisation
Externalisation
Les valeurs en bande dessinée
Les valeurs en bande dessinée